Kampot : premiers pas au Cambodge !

A peine revenus de nos aventures dans le Delta du Mékong au Vietnam que nous voilà repartis pour le Cambodge ! L'objectif est de passer la frontière à Ha Thien avant la fermeture, autrement dit 17-18h, et de rejoindre nos amis parisiens Audrey et Vincent à Kampot, notre première étape au Cambodge ! On aurait pu réserver un transport tout compris depuis Can Tho mais comme d'habitude, on n'a rien organisé! Alors voilà comment se passe une traversée complètement improvisée ! 

Passage au Cambodge et péripéties !

On se rend à la gare routière de Can Tho en taxi (60 000 VND soit 2,5€) à 10h. Déjà, le billet pour Ha Thien nous coûte 180 000 VND chacun (environ 7,70€) au lieu de 150 000 annoncé la veille à notre arrivée à Can Tho. Soit disant que ce bus est direct et l'autre non... mouai! Le départ est imminent donc pas le temps de vérifier auprès des autres guichets! Pour la première fois depuis bien longtemps, on est les seuls étrangers à bord d'un bus local!! Rappelez-vous, au Vietnam, on se déplaçait uniquement en bus couchettes! C'est un minibus qui à l'origine est climatisé mais tout le monde a sa fenêtre ouverte ! C'est quand on arrive à Ha Thien vers 16h que les perturbations commencent ! Sous la pression des moto-taxis présents aux arrêts, le bus nous dépose avant le centre-ville! Le chauffeur semble un peu gêné mais les motos-taxis sont une vraie mafia ! Tout seuls avec eux, on n'a pas d'autre choix que de négocier pour qu'ils nous emmènent à la frontière à 5km. On s'entend sur 2$. En fait, ils nous déposent à une agence qui vend des billets pour le Cambodge mais il est trop tard, il n'y a pas de bus avant le lendemain matin. Pas question de faire de l'over stay (dépacement de la durée du visa), on repart avec nos moto-taxis, à la frontière cette fois! S'en suit un jeu de pistes entre les guichets pour le coup de tampon de sortie, la température (backchich qui nous coûte 1$ chacun) puis tampon d'entrée (encore 1$!). Au final, on y laisse quelques plumes mais on passe la frontière à 17h ! Nos 2 chauffeurs "privés" nous attendent et ont bien l'intention de nous conduire à Kampot mais c'est à 1h de route et le tarif est exorbitant! On décide donc d'en rester là seulement ils ne veulent pas s'en tenir au prix convenu! La discution est très tendue! On s'en débarasse en leur filant 140 000 VND (environ 6€) sur les 200 000 qu'ils nous réclament!! De l'autre côté de la frontière, il n'y a ni gare routière, ni taxi... juste une route avec quelques commerces et des moto-taxis, encore! Finalement, on en reprend 2 autres qui nous amènent à Kampot pour 9$ chacun!  Et nous voilà repartis, en moto, les sacs sur le dos, pendant 1h! Heureusement, on a droit à un magnifique coucher de soleil sur la campagne cambodgienne !

Kampot : entre terre et mer

Après cette longue et fatiguante journée, on a bien besoin de repos! Le lendemain, on commence par changer de guesthouse pour être dans la même que Vincent et Audrey, complète la veille à notre arrivée (Sebana, 6$ la nuit). On loue ensuite des vélos pour découvrir Kampot et ses envrions (1$ la journée). C'est une ville ancienne, proche de la mer, sur l'embouchure de la rivière Preaek Turk Chhu, qui séduit beaucoup de touristes par son architecture coloniale et ses quais agréables. De l'autre côté de la rivière, on emprunte une route qui sort de la ville et se transforme en piste à travers la campagne et les marais salants. En chemin on découvre un magnifique temple au bord de l'eau. C'est la sortie de l'école, les enfants rentrent chez eux en vélo et certains curieux nous suivent et nous posent des questions!

 

Une petite annecdote : voyant une femme décrocher des noix de coco dans son jardin à l'aide d'une grande perche, je n'ai pas pu m'empêcher de lui proposer mon aide! J'ai ainsi décroché ma première noix de coco, qu'elle a ouverte et nous a gentillement apporté avec une paille pour nous remercier ! Rigolant De retour à la guesthouse, on retrouve Audrey et Vincent, toujours la patate, même après une journée de scooter à arpenter la campagne! Ca fait plaisir de se revoir et de refaire quelques parties de Trou du Cul!! Le niveau a baissé chez nos concurrents d'ailleurs, je tiens à le préciser!! Langue tirée

Le crabe aux pinces d'or de Kep!

Pour notre 2ème jour, on loue un scooter (5$) et on part visiter Kep avec nos 2 acolites mais d'abord, Audrey et Vincent nous emmènent voir un lac "secret" car bien difficile à trouver, qu'ils avaient découvert la veille. La route qui y mène est magnifique, la campagne est un peu sèche mais tellement belle! Le lac (artificiel) est paisible avec quelques bungalows en bambou au bord de l'eau, parfait pour déguster une boisson fraîche! Ensuite direction Kep et son marché au crabe! Il y a une agitation incroyable et des dizaines de stands de fruits de mer et de grillades! Les crabes, les rois de la fête, sont stockés vivants dans des paniers plongés dans la mer puis remontés pour être cuits au barbecue pour les clients!

 

C'est l'heure de déguster la spécialité locale : le crabe au poivre (de Kampot)! On s'installe au Kimly, un petit resto face à la mer qui propose des grandes assiettes à 10$ qu'on partage à 2, avec du steam rice. Nos papilles s'en souviennent encore! La balade continue le long de la côte jusqu'à Kep et ses statues en front de mer! On arrive à temps à Kampot pour voir un magnifique coucher de soleil sur la rivière, avec une petite Angkor bien fraîche! On profite aussi de nos premiers pas au Cambodge pour découvrir des plats populaires délicieux comme le boeuf Lok Lak (en sauce, au poivre et oignons, avec du riz et un oeuf au plat) ou le Amok (poulet ou poisson au lait de coco et curcuma)!

Cette entrée en matière au Cambodge est réussie! On a hâte de voir la suite! Direction Sihanoukville et l'île de Koh Rong!!

amok lok lak coucher de soleil poivre de kampot crabe poivre Kep Cambodge Kampot mototaxi Ha Thien motodop frontière marais salants noix de coco

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

De l'autre côté du monde
  • 1. De l'autre côté du monde | 25/04/2015
Merci!! ;) On prend autant de plaisir à vivre cette aventure qu'à la partager! Merci pour les retours et les encouragements !! A bientôt !!
laure
  • 2. laure | 24/04/2015
Je suis enchantée de suivre votre aventure. . Quelle chance !!
Bonne continuation et a très vite, pour les nouvelles :-)

Ça donne vraiment envie. ...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau