Koh Rong, paradis ou enfer?!

Les îles ne sont pas loin de Kampot ! Sur les conseils d’Audrey et Vincent et grâce à nos échanges de bons plans, on décide de se rendre sur Koh Rong, une des plus belles îles du Cambodge ! Il faut prendre le bateau à Sihanoukville, la plus grande station balnéaire du pays.

Sihanoukville, port de transit !

Le minibus de Kampot nous coûte 5$ chacun et nous dépose dans le centre de Sihanoukville, au bureau d’une agence de voyage. C’est une ville un peu trop commerciale et peuplée à notre goût ! Pour aller à Koh Rong, le bateau coûte 10$. A ne pas confondre avec Koh Rong Samloem, sa petite sœur, beaucoup plus sauvage mais aussi plus chère pour se loger (bateau aussi, 15$) ! Les plages semblent magnifiques mais on choisit Koh Rong pour une question de budget. Après un petit casse-croûte sur la plage de Serendipity (des bars en enfilade et des forêts de chaises longues et de parasols), on se rend à notre point de rdv, une agence de plongée, où l’on attend notre pick up pour le port. On arrive enfin après 20 bonnes minutes de route, entassés dans un camion bâché! Ce n’est pas un ferry ni un bateau de croisière, c’est un bateau de marchandises qui nous attend!! On empile les sacs sur le pont et on essaye de s’asseoir où on peut, entre les œufs, la ferraille, les futs de bière et les bouteilles de Coca !! Certains sont même obligés de s’allonger par terre ! C’est le radeau de la Méduse !

Koh Rong : belles plages mais pas que...

Après plus de 2h de traversée, le bateau accoste à Koh Tuich, la zone habitée de Koh Rong. On nous avait prévenus que c’était bruyant et sale, on savait donc à quoi s’attendre ! Et bien malgré ça, le constat est assez négatif : le village est mal entretenu, surpeuplé et empeste les égouts (qui s’écoulent sur la plage) ! On cherche un bungalow au nord de la plage, dans la partie plus calme et plus agréable! Le problème, c’est qu’ils sont complets ou hors de prix (minimum 50$ la nuit) ! Pas le choix, on se rabat sur une chambre à 16$, au milieu des bars et des restos qui cachent la misère (à l’arrière, c’est Bagdad !). En fait, les habitants (car il n’y a pas que des touristes à Koh Rong) n’entretiennent rien, ils vivent comme ça et les touristes viennent quand même !

 

Notre première impression n’est pas très bonne mais on sait que l’île recèle aussi de plages magnifiques ! En effet, la plage principale est plutôt belle quand on s’éloigne du village et des embarcadères. Puis en continuant vers le Nord, après une forêt avec des cabanes dans les arbres, on découvre une plage de rêve : eau turquoise, sable blanc, pratiquement personne… dommage que les ¾ ne soient pas accessibles pour cause de tournage de Survivor, l’équivalent de notre Koh Lanta !! Elle reste tout de même notre préférée ! De l’autre côté de l’île, il ne faut pas rater la plage de Long Beach ! Comme il n’y a pas de route, il faut marcher 40 minutes à travers la forêt et les sentiers escarpés pour l’atteindre! C’était pas une bonne idée d’y aller en tongs !! On est largement récompensés pour nos efforts par une belle et longue plage sauvage, mais très fréquentée ! C’est LE spot de Koh Rong pour le coucher de soleil ! Pour le retour, pas la peine de retraverser la jungle (surtout très dangereux de nuit !), des petits bateaux attendent les touristes ! Ca nous coûte 3$ chacun en échange de quoi on fait un arrêt en pleine nuit pour nager avec les planctons luminescents avant de rentrer au village ! Une super expérience !

Déçus de notre premier hébergement, on change pour une chambre au-dessus du restaurant Ashia, avec salle de bain partagée mais petit déjeuner inclus, pour 15$. C’est un vrai fiasco ! Entre le repas hors de prix (plus de 10$ pour un demi-sandwich et une salade de pommes de terre !), le concert dans le bar voisin jusqu’à pas d’heure et la pluie qui tombe dans la chambre (toiture pas imperméable), s’en est trop ! On prend le premier bateau pour rentrer à Sihanoukville le lendemain matin !!

Koh Rong Samloem, la perle du Cambodge !

Le bateau n’est pas direct. On apprend qu’il fait 2 arrêts sur l’île voisine de Koh Rong Samloem. Ça tombe bien ! Cette petite croisière improvisée nous permet de découvrir cette île que nous voulions voir ! On fait une première escale d’une heure au village de Koh Rong Samloem, plutôt rustique mais plus agréable que Koh Tuich. Derrière les habitations, on découvre une petite plage déserte ! Sable blond et eau turquoise, parfait pour une petite baignade avant de reprendre le bateau ! Au deuxième arrêt, on jette l’ancre à Saracen Bay. A peine sortis sur le ponton, une plage paradisiaque s’étend sous nos yeux ! Cocotiers, sable blanc, pas de village, quelques bungalows enfouis sous les arbres… On regrette vraiment de ne pas être venus là! Le temps de notre escale, on sirote un verre dans un bar sur la plage, sous les cocotiers quand soudain, on aperçoit Elodie et Alan, les lyonnais, marcher sur la plage avec leurs backpacks sur le dos !! Sur nos conseils, ils sont venus à Koh Rong Samloem et cherchent un bungalow pour 2 jours ! L’occasion est tellement énorme mais notre bateau repart dans 30 minutes !...  On ne peut pas passer à côté de ça! Tant pis, on quitte le navire et on reste avec eux !!

On arrive à trouver un bungalow en bambou à 37$ pour 4 ! Il est basique, eau froide et plutôt fait pour 3 personnes mais on s’arrange ! C’est parti pour 3 jours de farniente sur l’île paradisiaque de Koh Rong Samloem ! Les quelques restaurants présents sont assez chers mais le premier soir, le serveur se trompe et nous rend plus que ce qu’il nous doit ! On se prélasse sur la plage et on passe des heures à se baigner dans l’eau cristalline ! Malheureusement pour Elodie, elle tombe malade et passe toute une journée au bungalow (intoxication alimentaire) ! La pauvre ne se sentira mieux que le jour du départ ! Comme toute bonne chose a une fin, on reprend le bateau qu’on avait abandonné 2 jours avant, direction Sihanoukville où nous passons 1 nuit avant de rejoindre Phnom Penh !

 

bateau Cambodge Koh Rong Koh Rong Samloem plages Sihanoukville bungalow Long Beach Sok San beach Saracen Bay sable blanc eau turquoise

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau