songthaew

kong Lor : dans les karsts de Khammouane

La région de Thakhek est connue pour ses massifs de karsts et ses grottes à profusion. De Vientiane, on aurait pu prendre un bus direct pour Kong Lor, une des merveilles de la région, mais on préfère arriver à Thakhek et y louer une moto pour faire un circuit! Il ne faut pas toujours faire confiance au Routard!... La ville n'a pas d'intérêt, c'est juste le point de départ pour découvrir les environs en moto! Le "centre charmant adossé au Mékong" n'est pas si charmant! On a encore une fois du mal à se loger puisqu'on ne trouve que 3 ou 4 guesthouses dans le centre (100000 kips la chambre la moins chère, plus de 10€)! Pour manger par contre, il y a de quoi faire! En plus des marchands de brochettes ambulants, les petits restos portant le nom de leur patronne (Miss Noy, Miss Kai, Miss Mo...) pullulent le long du fleuve! Il n'y a que 2 loueurs de scooters dans le centre, du coup on anticipe et on réserve chez Wang Wang notre étalon pour le lendemain, un semi automatique chinois!
 

Lire la suite

Escale à Vientiane, capitale du Laos

Partis dans la matinée de Vang Vieng, on arrive à Vientiane en début d'après-midi (3h de route, 40000 kips soit environ 5€). D'habitude, il faut faire appel à un tuk-tuk ou un songthaew car les gares routières sont généralement situées en dehors des villes mais pas cette fois! Le bus nous dépose à 2 pas du quartier touristique, en plein centre! Parfait pour se loger! C'est là que ça se complique! Tous les hébergements "petit-budget" sont complets! On passe et repasse dans les rues toute l'après-midi mais impossible de trouver une chambre correcte à un prix convenable! Le seul hôtel qui reste dans nos prix et qu'on finit par prendre à 17h30 n'a que des chambres dignes de cellules de prison avec douches communes, pour 70000 kips (plus de 8€)!!! On a connu mieux à ce prix là! Déçus, on sort se changer les idées au marché de nuit sur le quai qui borde le Mékong. Là aussi, déçus! Pas d'artisanat local, que des babioles chinoises! Et le Mékong n'est même pas au bord, on le devine à peine! C'est la capitale du Laos et pourtant, le centre historique est minuscule et manque d'animations! Heureusement, il y a une expo des étudiants de l'école d'architecture et un spectacle avec instruments et costumes traditionnels pour nous divertir un peu!

 

Lire la suite

Into the wild à Umphang!

Après Sukhothai et ses ruines imposantes, on souhaite rejoindre le petit village de Umphang dans les confins Ouest de la Thaïlande pour y faire un trek. Il faut passer par Tak puis Mae Sot et prendre un songthaew, seul moyen pour rejoindre Umphang. Le trajet est long et comme on a peur de rater le dernier, on décide de passer la nuit à Mae Sot. Escale sans grand intérêt si ce n'est les burgers de Famous Ray's! Faits maison à la sauce Thaï! Excellents!! Le lendemain matin, les sacs sont chargés sur le toit, on attend que le songthaew se remplisse et on décolle! On sait qu'il y a 165km et qu'il faut 5h!! C'est la route aux 1219 virages! Non seulement ça tourne dans tous les sens mais en plus le chauffeur s'arrête régulièrement pour fumer une clope ou acheter à bouffer! On remarque aussi que ces taxis collectifs partent toujours sans carburant! Ils font le plein 5 minutes après avoir démarré, c'est un concept!! Donc on a mis plus de 5h! Les paysages sont superbes et les arrêts permettent de se dégourdir les jambes!

 

Lire la suite

Les vestiges de la plaine centrale

Avant de quitter Kanchanaburi, on fait un petit tour au Pont de la rivière Kwai! Ça serait dommage de partir sans le voir, même si sa réputation est un peu surfaite! La ligne de chemin de fer d'époque est bien là, et les touristes aussi! On en profite pour se replonger un peu dans l'histoire (construit par des travailleurs forcés et des prisonniers de l'armée Japonaise pendant la 2nde Guerre Mondiale).

Étape suivante : Ayutthaya. Le minibus nous dépose au bord de la 4 voies! Comme on a toujours peur de se faire arnaquer par les taxis, on part à pieds, convaincus que le centre est à 2 pas! Raté, il est à 5km!! Il est 20h30, on tente de faire du pouce et ça marche direct! Une voiture avec 4 jeunes nous emmène dans le centre. On trouve une guesthouse juste à côté des temples, pratique pour les visites du lendemain! Le quartier ne nous emballe pas trop, c'est désert et un peu glauque! On décide de ne rester qu'une journée pour voir 3 temples (sur une quinzaine!) dont le Wat Mahathat avec la tête de Bouddha enfouie dans les racines d'un arbre. Les vestiges sont étonnants, l'atmosphère intrigante. Il y a une école à côté du parc historique, les gamins se pressent autour des chariots de snack et jouent à la pétanque!! Si si, un héritage du passé surement! Un tuk-tuk vient nous chercher à la guesthouse pour nous amener à la gare de bus. Le Petit Futé a eu envie de prolonger le séjour, il y est resté!! Déçu

Lire la suite

Comment on se déplace et où on dort en Thaïlande?

A mi parcours de notre séjour en Thaïlande, faisons un point sur les transports et hébergements qu'on a testés! Ça va en faire rire plus d'un!

Le moyen de transport le plus utilisé en Thaïlande est le bus. On a pris 3 catégories de bus:

- les minibus : ils relient des villes sur des courtes distances (2h30 maxi). On paye à bord généralement. Equipés de 9 places et climatisés, on met les sacs où on peut! Ils sont rapides mais il faut serrer les fesses! Conduite ultra sportive! Ils téléphonent en conduisant, dépassent par la droite ou la gauche, frôlent les autres véhicules, klaxonnent à tout va... bref ils roulent comme des tarés!

- les bus longues distance : type cars de voyage (VIP, 1ère et 2nde classe), les bagages sont en soute. Les bus VIP ont des couchettes pour les trajets de nuit. On n'a pas encore eu ce plaisir! Petite musique d'ambiance Thaï! Niveau conduite, c'est un peu comme les minibus! Mais on est mieux installé! 

- les bus locaux : là c'est le folklore! D'un autre âge (années 60? 70?), intérieur chromé, plancher en bois, ventilateur au plafond! D'ailleurs ça sert pas à grand chose vu qu'ils roulent les portes ouvertes!! C'est plus simple pour la montée et la descente des passagers (et des marchandises)!!! Il faut sauter du ou dans le bus très vite! Ils transportent aussi bien des personnes que des sacs, des poulets, des fleurs... A l'ancienne, une femme reste debout et gère les encaissements, les arrêts et déchargements!

 

Lire la suite