Yogyakarta, capitale culturelle de Java !

Après la visite du temple de Borobudur, on reprend le bus direction Yogyakarta, la ville par laquelle nous sommes passés 3 jours avant. Sans réservation, on part à la recherche d’une guesthouse, dans le quartier juste à côté de la gare. Pas besoin de chercher longtemps, un homme nous propose une chambre à 130000 roupies (8,75€) ! C’est vraiment bien au vu des prix constatés ailleurs en ville et on a même une immense terrasse dont on va bien profiter avec Audrey et Vincent qui arrivent de Singapour ! Et oui, on a décidé de remettre ça et de faire l’Indonésie ensemble avant d’enchaîner avec l’Australie ! C’est parti pour 3 jours de découverte de la culture javanaise, de Rolland Garros et d’apéros !!

Yogya : au coeur de la culture javanaise  !

Yogyakarta, ou Yogya, comme tout le monde la surnomme ici, est une ville très touristique. Le nombre de magasins dans la rue Malioboro en témoigne !! Les boutiques de souvenirs se suivent et vendent toutes les mêmes breloques ! C’est le coin des bonnes affaires ! Tout se négocie, même des portes-feuilles à 10 000 roupies (0,65€) !! L’artisanat incontournable de Yogya et de Java, c’est le Batik ! C’est un savoir-faire complexe (tissu peint recto-verso) utilisé pour réaliser des tableaux ou des vêtements. Les souvenirs en batik coûtent cher et les touristes sont sans cesse sollicités pour en acheter mais attention aux faux !

En chemin, on s’arrête voir le marché central, un lieu de vie qui regorge de produits étonnants ! Un marchand d’épices très sympathique va nous faire la visite commentée de tout le marché ! De stand en stand, il s’amuse à nous montrer et nous faire deviner tout ce qu’il trouve d’intéressant !  Les fruits, les légumes, les épices… on découvre plein de couleurs et de senteurs qu’on connait mal ! Bref, on passe vraiment un agréable moment avec cet homme qui a complètement délaissé son échoppe pour nous faire partager un peu de la culture indonésienne !

 

 

La visite de Yogya passe forcément par celle du Kraton, le palais des sultans ! C’est une véritable citée fortifiée avec plusieurs milliers d’habitants, ses propres commerces, écoles et mosquées ! Le palais est surtout un musée et un lieu de représentations artistiques (spectacles, danses…). Pas franchement exceptionnel, on en fait vite le tour. On découvre ensuite la Mosquée souterraine, un drôle de bâtiment circulaire à moitié enterré avec une salle ouverte au grand jour en son centre. Les petites ruelles nous mènent au Taman Sari aussi appelé Water Castle, un parc d’agrément pour le sultan et sa cour avec des jardins, des bassins et des promenades. L’ensemble n’a pas été restauré, sauf les thermes (12000 roupies l’entrée soit 0,80€). 

 

A 15km de Yogya se trouve les temples de Prambanan, les plus beaux vestiges hindouistes de Java. C’est un ensemble de temples dédiés aux divinités hindoues Shiva, Visnu, Brahma et Sewu. Les sculptures sont magnifiques et des escaliers permettent de pénétrer dans les tours mais il n’y a aucun éclairage ! On peut à peine voir les statues à l’intérieur. Malheureusement pour nous, il fait presque nuit quand on arrive et on sera obligés de sortir au bout de 30 minutes ! 250 000 roupies l’entrée (soit 16€), c’est quand même un peu cher pour voir ça !

 

 

La gastronomie javanaise à Yogya !

Contrairement à Jakarta où on pouvait trouver des Mcdo ou des Dunkin Donuts (on avoue, on a craqué !), ici, il n’y a quasiment que des warung (restaurants locaux) et quelques restaurants pour touristes dans les ruelles Gang 1 et 2. Au menu des warung : mie goreng (nouilles sautées), nasi goreng (riz poêlé)… les mêmes plats qu’en Malaisie ! On n’est pas trop perdus ! On a testé le Gudeg, un genre de ragout à la citrouille avec du riz et du poulet, dans un des stands de la rue Malioboro où l’on s’assoie par terre pour manger (on n’en garde pas un souvenir mémorable) ! Mention spéciale pour le Gado-gado du marché (15000 roupies, 1€), un autre plat local à base de pommes de terre, salade, œufs, poulet et riz ! Un de nos coups de cœur reste le Bedhot Resto. Ils y servent de délicieuses salades composées (on n’en avait pas mangé depuis 5 mois !!), des pâtes et autres plats européens à des prix très raisonnables (30000 roupies environ, soit 2€)!

Yogya est une ville plutôt agréable mais qui dit ville touristique dit arnaques ! Voici un petit topo des choses à ne surtout pas rater à Yogya et celles dont il faut se méfier ! ;)

Nos bons plans :

  • Il existe un billet combiné pour les temples de Borobudur et Prambanan plus avantageux ! Audrey et Vincent ont choisi cette option. Prix du billet : 375 000 (environ 25€). Borobudur est à 40km de Yogya. Il faut partir vraiment tôt le matin pour pouvoir voir les 2 temples dans la journée (le billet combiné n’est valable qu’un jour) mais c’est faisable !
  • Pour acheter du vrai batik pas trop cher, il faut se rendre à la Batik Art School de Yogya ! On peut voir les étudiants travailler tout en profitant des explications des professeurs ! Le choix de tableaux est énorme (vendus sans cadre, juste le tissu, donc facile à transporter dans le sac !), ce sont des vrais et les prix sont affichés ! Après, il faut savoir négocier !! On a cassé notre tirelire à souvenirs !! ;)
  • Il ne faut pas rater une représentation de danses traditionnelles javanaises au Kraton ! Ca a lieu tous les dimanches et c’est compris dans le prix du billet. C’est vraiment beau mais très très long ! On a donc fait comme la plupart des spectateurs, on est partis avant la fin !!

 

 

 

 

Nos mauvais plans (!!) :

  • Le bus Trans Yogya 2A dessert le temple Prambanan (3600 roupies soit 0,24€) mais attention à l’heure !!! En fin de journée, on a mis presque 2h à cause du trafic ! En partant à 15h, non seulement on a raté le coucher de soleil mais on a surtout failli ne pas rentrer car le site ferme à 17h !!
  • Certaines personnes s’improvisent guides et réclament de l’argent aux touristes après! Un type a essayé de nous faire le coup. Il nous a montré le chemin vers la mosquée souterraine et nous attendait pour nous amener au monument suivant, sans qu’on ne lui demande rien. On l’a donc gentiment rembarré !
  • Enfin, il y a de nombreux rabatteurs dans les rues à Yogya ! Bizarrement, ils parlent tous un peu français et viennent gentiment discuter ! Au bout de 5 minutes, ils demandent si une exposition gratuite de batik nous intéresse!! Bien sûr, c’est tentant, surtout quand on débarque et qu’on n’en a jamais vu ! Mais le but est clairement de vendre et si on n’achète pas, la réaction peut être vraiment excessive (on s’est fait mettre dehors) !!

Borobudur souvenirs gudeg gado gado batik trans Yogya Prambanan temple Taman Sari water castle kraton danses javanaises culture Indonésie Java Jogjakarta Yogyakarta

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau