Escale à Vientiane, capitale du Laos

Partis dans la matinée de Vang Vieng, on arrive à Vientiane en début d'après-midi (3h de route, 40000 kips soit environ 5€). D'habitude, il faut faire appel à un tuk-tuk ou un songthaew car les gares routières sont généralement situées en dehors des villes mais pas cette fois! Le bus nous dépose à 2 pas du quartier touristique, en plein centre! Parfait pour se loger! C'est là que ça se complique! Tous les hébergements "petit-budget" sont complets! On passe et repasse dans les rues toute l'après-midi mais impossible de trouver une chambre correcte à un prix convenable! Le seul hôtel qui reste dans nos prix et qu'on finit par prendre à 17h30 n'a que des chambres dignes de cellules de prison avec douches communes, pour 70000 kips (plus de 8€)!!! On a connu mieux à ce prix là! Déçus, on sort se changer les idées au marché de nuit sur le quai qui borde le Mékong. Là aussi, déçus! Pas d'artisanat local, que des babioles chinoises! Et le Mékong n'est même pas au bord, on le devine à peine! C'est la capitale du Laos et pourtant, le centre historique est minuscule et manque d'animations! Heureusement, il y a une expo des étudiants de l'école d'architecture et un spectacle avec instruments et costumes traditionnels pour nous divertir un peu!

 

Déterminés à passer une meilleure journée le lendemain, on se lève tôt pour changer d'hébergement! On trouve par hasard une chambre au-dessus d'une agence de voyage, de l'autre côté de la rue. C'est pas le top mais notre chambre est grande avec salle de bain, canapé, tv et même raquette à moustiques!! Super invention, on en dézingue plein!! On part visiter la ville : les temples, l'avenue Lane Xang avec le Patuxai (l'Arc de Triomphe de Vientiane), une pagode Vietnamienne où se tient une cérémonie. Les constructions récentes envahissent la ville et les vieilles villas sont laissées à l'abandon... dommage! Enfin, on explore le marché populaire de Khua Din où l'on trouve tout ce que les Laotiens achètent et qu'on n'achèterait jamais (viande odorante, algues, peau de buffle séchée...)!! C'est rustique mais amusant! On prend même le risque d'y manger une soupe!

 

La gare routière locale est juste derrière le marché. Ça tombe bien, on veut aller au Buddha Park en bus (possibilité d'y aller par des agences locales pour 70000 kips par personne mais on a un meilleur plan)! Le bus 14 nous laisse directement à l'entrée du parc, pour 6000 kips par personne! Pas besoin de descendre au Pont de l'Amitié (frontière Lao-Thaï) ni de prendre un tuk-tuk comme on a pu le lire sur des forums! Et pour le retour, idem! L'entrée du parc coûte 5000 kips (pas de surcoût pour les appareils photo, pourtant affiché)! On découvre avec amusement ce parc plutôt original! C'est un mélange farfelu de plus de 200 statues Bouddhistes et Hindouistes en béton armé, dont un gigantesque Bouddha couché! La petite paillote au fond du parc est la bienvenue pour déguster un jus de coco et un soda frais, fort agréables par cette chaleur! On profite de la fin de l'après-midi pour voir le Palais Présidentiel et le Wat Sisaket (le plus vieux de Vientiane connu pour ses 6400 Bouddhas) mais c'est trop tard, le temple est déjà fermé! On achète donc nos billets de bus pour notre prochaine destination, Thakhek, puis on fini à la terrasse du Sticky Fingers, avec une bonne Beerlao, comme il se doit! En bref, Vientiane ne fait pas rêver et n'est pas une escale indispensable même si on peut y déguster de bons cafés et trouver encore qulequles traces de son passé colonial et de l'art de vivre à la française!

Mékong villas coloniales artisanat marché Khua Din kips Patuxai lane Xang Buddha Park Laos capitale Vientiane Wat Sisaket bouddhiste songthaew Asie

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau