7 semaines en Nouvelle Zélande : le bilan!

Notre voyage en Terre du Milieu a duré 47 jours (du 31 août au 17 octobre 2015), soit 20 jours sur l’Ile du Nord, avec une bonne escale de 8 jours à Auckland chez ma sœur, et donc 27 jours sur l’Ile du Sud. Tout le monde conseille de passer plus de temps sur l’Ile du Sud car elle est plus grande et que les paysages sont vraiment spectaculaires, ce qui est vrai ! Nous dirions que l’Ile du Nord, c’est avant tout des plages superbes, des forêts, des sites géothermiques fumant et le berceau de la culture Maorie. L’Ile du Sud nous a émerveillés quant à elle par son littoral sauvage mais surtout par ses montagnes, ses fjords, ses glaciers et ses lacs majestueux! La diversité des paysages sur un si petit espace est juste incroyable : en quelques kilomètres, on peut passer de la plage paradisiaque à la forêt tropicale, aux collines verdoyantes et finir au milieu des sommets enneigés!

Les chiffres clés de notre séjour !

  • 6000 : kilomètres environ parcourus avec notre voiture de location, la redoutable Tiida ! De Auckland à Christchurch en passant par les Coromandels, la pointe Nord de l’Ile du Sud (Golden Bay), jusqu’à Fiordland National Park au Sud et le Mont Cook !
  • 1,69 : Dollar Néo-Zélandais pour 1€ à notre arrivée.
  • 0 : kiwi (l’animal) aperçu ! Echec total ! A moins d’aller dans des zoos ou faire des excursions la nuit, il est très difficile de voir ces drôles d’oiseaux sans ailes !
  • 44 : maisons de Hobbits à Hobbiton, les décors grandeur-nature du film le Seigneur des Anneaux que l’on a visités à Matamata !

 

 

 

 

 

  • 1,90 : prix moyen d’un litre d’essence ! Le plus cher qu’on ait payé étant $2,20 soit environ 1,40€
  • 4 : étoiles sur le drapeau Néo-Zélandais. Elles représentent la constellation de la Croix du Sud, qui symbolise l’appartenance de la Nouvelle-Zélande à l’hémisphère Sud. En 2015 et 2016, les néo-zélandais ont voté par référendum pour un changement de drapeau. Le drapeau d’origine (avec l’Union Jack qui représente l’affiliation de la NZ au Royaume-Uni) a été conservé ! Le nouveau était pourtant pas mal !

 

 

 

 

  • 1 : soutien-gorge déposé sur la Bradrona, la barrière de soutien à la ligne contre le cancer du sein, à Cardrona !
  • 27 : nuits passées dans notre voiture (sur 39 !)!
  • 200 : le montant de l’amende pour avoir dormi sur un camping gratuit réservé aux véhicules selfcontained, à côté de Queenstown !

Zoom sur le budget

Au total, on aura dépensé 3968$NZ soit 2348€ pendant notre séjour (47 jours), soit une moyenne de 50€ par jour à 2.

  • Location de voiture : 1234$NZ (730€)
  • Essence : 760$NZ (450€)
  • Courses : 555$NZ (328€)
  • Activités (visites, excursions) : 250$NZ (148€)
  • Extra (Resto, cafés) : 471$NZ (279€)
  • Autres (douches, souvenirs, matériel camping,..) : 698$NZ (413€) dont ferry (231$NZ), amende (200$NZ),

Le budget moyen des voyageurs tourne en général autour de 30 à 40€ par jour, par personne ! On s’en est donc très bien tiré, et ça grâce aux campings gratuits, au Couchsurfing et aux noodle soupes! ;) La Nouvelle Zélande est un pays cher, tout comme l’Australie ou la France, surtout pour les activités extérieures et à sensation (saut à l’élastique, rafting, saut en parachute…). On s’est fortement restreint sur ce poste, qui va s’en dire est celui à privilégier pour tout vacancier qui vient passer quelques semaines en Nouvelle Zélande! En tout et pour tout, on aura fait la visite d’Hobbiton ($75 l’entrée), la Wairake Thermal Valley Walkway ($10) et le bateau à Abel Tasman National Park ($35 par personne). Avec du recul, on se dit qu’on aurait pu en profiter d’avantage et faire quelques immanquables comme le parc géothermal Wai-o-Tapu, les Waitomo Caves (Ile du Nord) ou du canoé sur les lacs. Le temps n’a pas toujours joué en notre faveur non plus et nous a empêchés de faire la croisière à Milford Sound. Cela dit, on a privilégié ce que ce pays a de plus beau à offrir gratuitement : la nature ! Les randonnées et le camping nous ont permis de profiter un maximum des incroyables richesses naturelles de la NZ sans que ça nous coûte 1$ !

 

Enfin pour la nourriture, en moyenne on aura dépensé 21,80$NZ par jour à 2 soit 13, 30€ (moyenne courses+resto). On a « cuisiné » la grande majorité du séjour mais on s’est quand même fait plaisir avec les cafés et la cuisine locale (food trucks des marchés, fish and chips…). Quand on est en road trip, on fait la cuisine avec les moyens du bord mais on a fait l’effort d’être créatifs ! Alors voici quelques exemples de nos menus « special road trip »: Semoule au thon à la tomate, fried rice carotte-œuf au curry, kumuras et saucisses au BBQ ou pâtes aux légumes et au fromage ! Petit conseil : toujours garder l’eau de cuisson pour accompagner son repas d’une petite soupe ! ;) 

Petits conseils pratiques!

On vous explique maintenant notre logistique et les bons plans pour un road trip réussi chez les Hobbits !

Faire ses courses en NZ !

Pack’N’Save !!!! Oui bon, on avoue, ces magasins ressemblent plus à des entrepôts qu’à des supermarchés et les prix sont souvent intéressants sur les gros lots ! Mais franchement, les 2kg de pommes et le kilo de Muesli, on les tombe en quelques jours ! Tout est présenté sur des racks de plusieurs mètres de haut, les allées sont assez larges pour un chariot élévateur, bref, ça me rappelait Merial lol ! On trouve plus de New World (2ème moins cher) et de Countdown (Woolworth en Australie) que de Pack’N’Save.

Ces enseignes proposent toutes des réduc pour le carburant ! Comme en Australie, on ne fait pas son plein d’essence au supermarché mais dans des stations-services indépendantes. A partir de $30 d’achat, on a droit à $4c/L d’économie ! Et le pack de bières, on l’achète où ? Comme en Australie, l’alcool est vendu dans des magasins spécialisés, les « bottle shops » ! Souvent à côté de la grande surface, les bières sont dans des frigos et les backpackers achètent le vin en cubi, le fameux « goon bag » (sac à idiot )!! Le plus fort, c’est qu’ils ont même des "drive" ! On rentre en voiture et hop, on repart avec son pack dans le coffre, comme chez Mcdo !!

Camper en NZ !

Les aires de camping gratuites sont assez répandues en Nouvelle-Zélande. Pour les localiser, il faut utiliser les applications Wiki Camps (payante) ou Camper Mates (gratuite).
La seconde est plus claire en ce qui concerne les véhicules autorisés sur ces aires gratuites : selfcontained ou non self contained ! La règlementation est très stricte sur ça, on en a fait les frais (voir l’article sur Queenstown !). A moins de faire comme les petits malins qui mettent l’autocollant « certified self-contained » sur leur véhicule et qui n’ont même pas un saut en guise de toilettes, mieux vaut avoir un vrai self-contained, ou s’abstenir d’aller sur ces campings ! Ces campings ont le strict minimum : des toilettes sèches, pas de douches et parfois même pas d’eau. Mais c’est gratuit et dans des endroits magnifiques! Autre alternative, les campings du DOC (Department of Conservation), avec parfois un abri cuisine et de l’eau, pour $7 par personne. Si le budget le permet, alors autant aller dans un Caravan Park (campings équipés). Les prix sont bien plus élevés ($15-20 par personne) mais c’est le prix à payer pour un peu de confort (sanitaires, blanchisserie, cuisine, piscine…)!

Et pour les douches ?? C’est la grande question haha ! Le long des côtes, il existe de nombreuses douches de plage gratuites. Petit inconvénient, elles sont froides et en NZ, il fait froid ! On l’a fait une fois ! C’était une épreuve !! Sur 39 jours de road trip, on a quand même eu 17 jours avec une douche, ce qui fait presque une douche tous les 2 jours ! Pas si mal !! ;) En plus de nos nuits chez nos hôtes en couchsurfing ou chez Rebecca à Dunedin, on a usé d’ingéniosité : centres aquatiques, stations-services ou encore Campings (sans y dormir). Des petites douches qui coûtent entre 2 et 5$ les 5 minutes mais qui font le plus grand bien! Sinon, les toilettes publiques dépannent aussi, le sèche-main fonctionne très bien pour les cheveux ! ;)

 

Se connecter en NZ !

On n’a pas eu le sentiment d’être coupés du monde en Nouvelle-Zélande. Il est assez facile de trouver Internet. Contrairement à l’Australie cette fois, de nombreuses villes ont un wifi public gratuit et d’assez bonne qualité. C’est surtout les cabines Spark Wifi qui nous ont permis de nous connecter ! C’est l’opérateur numéro 1 en NZ, et ses cabines roses très répandues offrent 1GB de connexion gratuite par jour. Alors, pourquoi s’embêter à prendre une carte Sim ou acheter un boîtier 3G, cherchez les cabines roses !! Autre bon plan : les bibliothèques. Accès wifi gratuit, ordinateurs à disposition et prises électriques pour recharger les batteries !

La Nouvelle Zélande, en vrac !

Un pays « So British » ! La Nouvelle-Zélande nous a beaucoup fait penser à l’Angleterre (pub, Happy Hour, conduite à gauche, Queen Elisabeth sur les billets, le temps très changeant !). Comme leurs ancêtres, ils aiment la bière, le thé, les scones et le rugby ! La Nouvelle Zélande se rapproche aussi de l’Australie sur beaucoup d’aspects : tracé des rues parallèles et perpendiculaires, villes identiques, pratique du surf, une nature et une faune préservée et exceptionnelle et un manque de patrimoine historique chronique (c’est un pays jeune qui a seulement 250 ans d’histoire) !

 

 

 

Une destination nature devenue trop populaire! C’est la destination de rêve pour les amoureux de nature et de randonnées ! En effet, c’est le meilleur moyen pour découvrir le pays dans toute sa splendeur. Il y a des sentiers de rando partout, de toutes longueurs et toutes difficultés. Mais c’est malheureusement devenu une destination très (trop !) touristique ! Tout le monde veut voir les paysages du Seigneur des Anneaux et les films de Peter Jackson ne sont pas étrangers à ce développement touristique ! C’est aussi une destination proche et peu onéreuse pour les touristes asiatiques qui débarquent en masse toute l’année !

La culture Maorie ! Ce qui attire aussi les touristes, c’est la culture Maorie ! D’origine Polynésienne, elle a été étouffée et marginalisée lorsque les Britanniques ont colonisé la Nouvelle Zélande il y a plus de 200 ans. Aujourd’hui, les Maoris représentent 14% de la population néo-zélandaise et seulement 4% parle la langue Maorie. Ils vivent désormais selon les coutumes occidentales et la culture Maorie se retrouve aujourd’hui principalement dans les musées, certains sites historiques et les villages reconstitués où les spectacles maoris, purs produits marketing, permettent de découvrir le Hangi et le Haka. Bien que surtout commercialisée (bijoux, sculptures…), la culture Maorie est surtout représentée sur l’Ile du Nord. Pour en apprécier l’art et les coutumes, on conseille de visiter l’excellent musée Tepapa à Wellington ! En ce qui concerne les Maoris eux-mêmes, on a trouvé qu’ils étaient plutôt bien intégrés en Nouvelle-Zélande et ne sont pas marginalisés ni stigmatisés comme les Aborigènes en Australie. On n’a pas passé suffisamment de temps dans le pays et on ne prétend pas être des spécialistes mais il nous semble que la Nouvelle-Zélande est une société cosmopolite, ouverte et tolérante. Des qualités naturellement reflétées par la culture du pays et sa réputation !

Nos meilleurs moments en NZ !

  • Nos premiers pas en NZ à Auckland avec ma sœur !
  • La visite d’Hobbiton !!
  • La baignade dans les sources d’eau chaude de Taupo et Kerosen Creek !
  • Découvrir le lac Hooker au pied du Mont Cook
  • Se réveiller devant le lac Pukaki
  • Le Couchsurfing chez James et Sarah à Wellington
  • Le Abel Tasman Costal Track, 6h de rando à travers plages, promontoires et forêt humide!
  • Marcher sur  Wharariki Beach
  • Approcher les otaries à Kaikoura 

 

 

 

 

maoris volcan drapeau nature Seigneur des Anneaux Hobbiton Hobbits couchsurfing Bradrona Tepapa Wellington Auckland Tongariro parc national Abel Tasman Fiordland Milford Sound Queenstown Great Walk randonnée New World Pack'N'Save DOC camping location voiture road trip bilan Ile du Sud île du Nord Nouvelle-Zélande

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau