Bohol et Panglao en moto!

On quitte le nord de l'île de Luzon (les rizières de Banaue) pour se diriger vers l'île de Bohol. On va enfin voir nos premières plages aux Philippines!... Mais avant, il faut rejoindre la ville de Tagbilaran, sur Bohol. C'est au cours de cette étape qu'on va se rendre compte que le climat et les paysages sont très différents d'une île à l'autre mais surtout que les déplacements aux Philippines, c'est la galère! 

Des transports, encore des transports!...

C'est parti pour 2 jours de voyage! On a réservé des billets d'avion de Manille à Cebu City (île de Cebu) où il nous faudra ensuite prendre un bateau pour Tagbilaran. Le périple commence par 13h de bus au départ de Sagada, avec changement à Baguio (440PHP + 912PHP soit environ 25€ par personne). Notre vol pour Cebu City est à 23h. Heureusement qu'on a prévu large car avec le changement à Baguio et les très nombreux arrêts, il est 19h30 quand on arrive à Pasay (quartier de Manille)! Le trajet nous a semblé interminable! Un taxi nous emmène ensuite à l'aéroport (350PHP la course de 7 minutes: on s'est un peu fait avoir! ) où l'on doit passer par le guichet de la compagnie Cebu Pacific pour repayer nos billets (transaction rejetée sur Internet)!  

Arrivés à Cebu City au beau milieu de la nuit, on prend le premier hôtel petit budget qu'on trouve (1600PHP soit 30€ la chambre triple avec matelas et petit dej supplémentaire)! Le personnel est tout sauf aimable mais ce n'est que pour 1 nuit! Le lendemain matin, direction le port où l'on embarque à 13h45 sur un bateau Ocean Jet pour Bohol. Taxes portuaires, supplément pour enregistrement des bagages,...bref, il faut toujours payer! Coût de la traversée : 470PHP par personne (9€). Lorsqu'on débarque enfin à Tagbilaran, on négocie 3 scooters à côté du port et on se débarrasse de nos backpacks à l'Office de tourisme (consignés gratuitement). On s'en sort pour 390PHP (7€) par jour, casques compris. Ouf! On peut enfin repartir à l'aventure l'esprit libre! Bus, avion, taxi, bateau... quel périple!

La rivière Loboc

L'exploration commence par la rivière Loboc, à 45 minutes à l'Est. On découvre une rivière paisible bordée de palmiers d'eau et des restaurants flottants amarrés qui laissent présager une grosse attraction touristique! En effet, en journée, la rivière n'est pas si paisible que ça à cause des déjeuners-croisières qui permettent aux touristes de découvrir la faune et la flore tropicales et les petits villages de la rivière, dans une ambiance "karaoké et boissons à volonté"! Heureusement, l'endroit est endormi quand on y passe, à la tombée de la nuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On s'arrête ensuite sur un petit port à Loay pour observer les dernières lueurs du jour tandis que des enfants jouent avec des filets de pêche. Une bangka, le coucher de soleil,... le décor est parfait! On finira la journée à la Nut Huts, une super guesthouse au bord de la rivière, tout en bois, à la cool! C'est l'endroit idéal pour diner et se reposer en pleine nature! Il faut juste être un peu casse-cou car l'accès est très difficile! La centaine de marches vous bouffe les dernières forces qu'ils vous restent mais le repas et l'accueil sont top! Faute de disponibilités, on a dormi au Hill Top Cottages (1500PHP la chambre pour 4, soit 28€) une amie du Nut Huts, très bien aussi!

Les Tarsiers et les Chocolat Hills

Notre virée à moto dans Bohol continue, direction les Chocolat Hills, mais d'abord, on a repéré un parc pour observer les tarsiers : le Tarsier Conservation Area. Ce minuscule primate aux yeux énormes est tellement petit et bizarre qu'il en est trop mignon! C'est une espèce protégée, endémique de certaines îles d'Asie du Sud Est, dont les Philippines, Bornéo et Sumatra. On s'est donc joint à une visite guidée, pour la modique somme de 60PHP. Ces pauvres petites bêtes sont suicidaires! Elles peuvent se blesser ou s'arrêter de respirer si elles sont trop stressées!! Petite parenthèse scientifique : ces mammifères nocturnes insectivores ont aussi la particularité de pouvoir faire pivoter leur tête à 180° car leurs yeux sont trop gros pour tourner dans leurs orbites!!  Quelle drôle de créature!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois l'averse passée, direction l'autre curiosité de Bohol: les Chocolat Hills! Pour accéder à l'observatoire et admirer le point de vue, il faut s'acquitter de 50PHP par personne (1€). C'est complètement embrumé mais voir ces dômes ronds apparaître dans le brouillard a son petit effet! Surgis avec les mouvements des plaques tectoniques et façonnés par les éléments, ce sont des formations géologiques uniques en leur genre! Et si elles portent le nom de "Collines de chocolat", c'est parce qu'elles sont brunies par le soleil pendant la saison sèche (de décembre à mai). C'est la bonne période, sauf que le temps est plutôt humide! L'observatoire est inévitablement fréquenté car c'est la principale attraction de Bohol, mais il n'y a pas d'échoppes ni de hordes de vendeurs comme dans la plupart des sites touristiques! Un autre bon point pour ces collines vraiment étonnantes!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la jungle à l'océan...

On décide de boucler cette virée en revenant à Loboc par la route côtière. C'est une excellente idée pour admirer le cœur de Bohol mais c'en est une très mauvaise quand il pleut à torrent!!  Dans cette partie de l'île où les paysages alternent montagnes, jungle et rizières, la route est tortueuse et l'air frais. La végétation de Bohol est extrêmement dense et tropicale, on comprend pourquoi! On passe par des petits village où l'on croise du bétail et des panneaux de basket, comme partout! On n'est même plus surpris d'en voir au bord des routes ou dans les champs! C'est le sport national! Le temps se dégage, on remballe les ponchos! La route côtière offre un décor complètement différent. Des plages de galets, des plages de sable, des cocotiers...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelque chose nous étonne : ces cabanes et ces bungalows sur les plages laissés à l'abandon. C'est comme si il y avait eu une tentative de développement touristique avortée. Des aménagements ont vu le jour mais pas les touristes... Ca donne une sensation de plages fantômes, pas si déplaisante car c'est encore dans son jus et c'est désert! Samu a décroché une magnifique noix de coco! Tout contents, on la déguste façon Koh Lanta! Je vous défie de boire une noix de coco sans paille! C'est tout sauf pratique! Du coup on fini par remplir nos gourdes!! Sur le chemin du retour, Jéjé nous fait le coup de la panne d'essence, à moins de 5 minutes de la station service!! Heureusement que les filles sont là pour aller chercher un bidon! Après avoir repris une chambre au Hill Top Cottages, on repart sous la pluie (pour changer), diner à Loboc, à la Villagio's Pizza! Ah ces pizza au feu de bois... on fini sur une note chaude et croustillante! 

 

Panglao Island, un petit coin de paradis!

3ème et dernier jour à Bohol. On va enfin tester les plages des Philippines! Direction Panglao! Ce petit bout de terre exotique est situé à côté de Tagbilaran, au Sud-Ouest de Bohol. Facile d'accès, on peut y aller en scooter grâce à ses 2 ponts. Après la forêt tropicale et les Chocolat Hills, changement de décor : plages de sable blanc et eaux turquoises! C'est d'ailleurs pour ça qu'on croise beaucoup de touristes sur leurs scooters! On en choisi une, au pif : Dumaluan Beach! Il y a des bungalows nichés sous la végétation mais il n'y a personne ! C'est superbe et tranquille! L'eau doit être au moins à 30 degrés! On savoure!...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis on file à Alona beach. Rien que le nom est enchanteur! En fait, la plage l'est beaucoup moins! C'est une enfilade de restaurants et de bars qui gâche complètement le décor. Il faut se frayer un passage sur la promenade, entre les touristes bedonnants et les vendeurs insistants sans parler des digues en béton!  Très construits et sale, c'est le genre de plage qu'on préfère fuir! On s'arrête quand même faire un plouf car l'eau est belle. A quelques mètres de la plage, sous les bangkas, c'est le monde de Némo : des étoiles de mer, des serpents d'eau, des poissons clown... la session snorkeling nous fait vite oublier le béton et les touristes!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Panglao est une destination prisée pour ses plages mais aussi ses spots de plongée/snorkeling sur l'île de Balicasag, l'observation des dauphins et les Virgin Islands (îlots de sable vierges). On ne pourra pas découvrir tout ça car on quitte Bohol dans la soirée. Alors qu'on se dirige vers des cascades à l'Ouest de l'île, l'heure du dîner approchant, les marmites et les tables d'un warung dans un petit village nous interpellent. C'est parfait car il n'y a rien d'autre dans les alentours et on a vraiment les crocs! On s'installe et là, on réalise: la banderole, les plats, les nappes... ce n'est pas un warung, c'est une célébration!!! Notre rêve de diner s'envole mais la famille et les amis, tous en cœur, nous convient à rester! On est en train de s'incruster à la fête de James, un jeune policier fraîchement diplômé ! Leur invitation sincère et la joie sur leurs visages est tellement énorme qu'on ne peut pas refuser! L'excitation est palpable! Les plats sont disposés sur une table, on nous fait signe de nous servir, avant les vrais invités! C'est très gênant mais ils sont encore plus contents que nous d'avoir des étrangers à leur table! La nourriture est délicieuse! Roulés de jambon, brochettes, poisson... on se régale! Après nous, les invités arrivent, une file indienne se forme : tout le village, du doyen au nouveau né! La tradition veut que la famille partage le repas avec tous les habitants. On quitte ce joyeux rassemblement, sans oublier d'immortaliser l'instant avec une avalanche de photos: James, ses copains et les 4 touristes invités à l'improviste! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bateau quitte le port vers 20h. C'était trop court! On déguste une dernière San Miguel à Bohol en attendant notre prochaine destination : l'île de Siquijor!

rivière île plages Asie jungle warung Philippines San Miguel Bohol Panglao Alona beach Loboc Nut Huts Hill Top Cottages scooters moto ponchos Chocolat Hills tarsier Tarsier Conservation Area Tagbilaran bangka

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau