En jeepney à Manille !

16 janvier 2016, nous voilà à Manille, capitale des Philippines! On entame notre 13ème mois de voyage et on va découvrir notre 9ème pays! Il est 18h30 lorsqu'on atterri à Manille, il fait 30 degrés et il nous faut des Pesos!

1 mois auparavant, nous cherchions une destination nouvelle et bon marché pour quitter l'Australie après un séjour de 3 mois à Melbourne. Notre amie Edna, la baroudeuse landaise, était prête à nous  rejoindre à l'autre bout du monde, pendant ses vacances de PJJiste (Madame travaille pour le Ministère de la Justice!)! Revenir en Asie était devenu comme un rêve pour nous (la cuisine, la culture, la simplicité de vie, ça nous manquait trop!), si tenté qu'on aille dans un pays encore inconnu héhé et de préférence sans visa! Les Philippines semblaient satisfaire tout le monde. Une promo de la compagnie Cebu Pacific a fini de nous convaincre (243€ A/R de Sydney)!

On veut des Pesos!

Aux Philippines, la monnaie locale est le Peso Philippino, un héritage de cette ancienne colonie Espagnole. Dans un aéroport, il y a toujours des distributeurs! On applique donc la même méthode que pour les autres pays: un retrait qui va faire de nous des millionnaires ! 1er essai : Mastercard refusée! 2ème essai : montant refusé! On change de distributeur, on s'adresse au guichet... bref, le résultat est le même partout : on ne peut pas retirer plus que 10 000P, soit moins de 200€! Celle-là, elle est bonne! On va vite repasser par la case "ATM" et qui dit multiplication des retraits dit multiplication des frais bancaires!!

Départ de l'aéroport à 19h45 (enfin!) avec nos devises et notre backpack! Oui, cette fois, on a voulu voyager encore plus léger! Après 1 an de voyage, on se rend compte qu'on a toujours plus d'affaires qu'il n'en faut et que dans les pays chauds, ça ne sert à rien d'avoir 10 tenues différentes! On s'est dit que pour 1 mois, on n'avait pas besoin de prendre 15kg chacun! Samu porte donc le gros sac et moi les 2 petits! ;)

Mais où sont les guesthouses?!

La plupart des hébergements petit budget sont situés à Malate, le quartier backpackers de Manille, proche du centre historique. On choisi de s'y rendre avec les transport en commun. C'est certes le moyen le plus économique de se déplacer mais pas le plus efficace! L'aéroport n'est pas desservi par le métro, il faut prendre une navette (20P par personne soit 0,40€) pour rejoindre Balaclaran, la station de métro la plus proche. Bien évidemment, le bus ne nous dépose pas au métro (ça serait trop simple!), mais au bord d'un périphérique, à l'entrée du quartier! Après avoir déambulé à travers les rues sombres et sales d'un quartier très populaire où nous sommes les seuls "blancs", on trouve enfin la station! Quelques arrêts plus tard, on descend à la station Pedro Gil (20P par personne).

 

 

 

Notre guide du Petit Futée 2011 (le seul gratuit qu'on ait trouvé sur Internet) indique quelques guesthouses à 15 bonnes minutes de marche du métro ! On pensait en trouver des dizaines, avoir le choix et même se faire accoster comme partout en Asie, mais il n'y a pas un seul rabatteur!! Ce n'est pas comme à Bangkok ou à Hanoi !  Après 1h de recherche et 4 guesthouses visitées (à des prix bien plus élevés que ce à quoi on s'attendait!), on opte pour une chambre double au Amazonia Hotel à 850P (un peu plus de 16€)!  Ce n'est que pour 1 nuit car on doit trouver une chambre pour 4 dès le lendemain! Heureusement, avec un peu plus de chance et une plus grande détermination, on a trouvé un dortoir pour 4 dans la très jolie Malate Pensionne (recommandée dans le Lonely), avec belle salle de bain commune et clim, dans la rue animée (400P par personne)! Le petit resto sur le trottoir en face sert des Pad Thai et des San Miguel! On est content de retrouver la cuisine locale! La soirée s'annonce bien!

Manille : ses rues et ses jeepneys!

En cherchant notre hébergement, on a tout de suite vu les contrastes. Le quartier Malate est peuplé à la fois de backpackers mais aussi de locaux. C'est un mixte entre modernité avec de beaux hôtels et des chaines internationales (McDo, 7 Eleven...) et une grande pauvreté. Le quartier fourmille de bars, karaokés, boîtes de nuit ouverts toute la nuit! On croise bien sûr pas mal de jeunes filles avec de vieux occidentaux (un autre genre de tourisme)! Les bâtiments sont vétustes, les rues sales, des gens vivent sous des cartons... Ca nous rappelle Jakarta, en un peu moins trash!

 

Ce qui caractérise Manille, comme bien des villes d'Asie, c'est l'anarchie des rues! Les trottoirs sont impraticables car toujours bloqués par des véhicules, il n'y a pas de règles de circulation, ça roule dans tous les sens, bus, jeepneys, tricycles, c'est chacun pour soi! Les rues sont surchargées, bruyantes et les câbles électriques enchevêtrés! C'est une des villes les plus densément peuplées du monde! Il y a 1,6 million d’habitants à Manille même, et environ 11 millions dans la métropole, c'est gigantesque!

 

Et puis ce qui saute aux yeux à Manille, ce sont ses jeepneys! Ces taxis collectifs, qu'on trouve un peu partout en Asie, sont ici rutilants et multicolores! Un style toujours identique: l'avant d'un truck américain et l'arrière façon bus scolaire ouvert pour laisser monter et descendre les passagers. Plus il y a de chrome et de couleurs, mieux c'est! Ils ont tous la destination et les principaux arrêts marqués sur le côté. La course ne coûte pas plus de 15P, c'est le moyen de transport le plus utilisé des Philippins! 

Visite express de Manille

Manille, ce n'est pas Bangkok ou Kuala Lumpur! On vous le disait plus haut, c'est plutôt comme Jakarta : Il n'y a pas grand chose à visiter et ce n'est pas très beau! C'est notre point de ralliement avec Edna et Jérôme, son compagnon de voyage, mais on ne va pas s'y attarder! Alors qu'est-ce qu'il y a à faire à Manille? Tout d'abord une balade au parc Rizal. A quelques minutes à pieds du quartier Malate, c'est le plus grand parc de la ville, dédié à Rizal, un héro national, qui fut exécuté dans ce parc, après avoir incité la population à se soulever contre le régime Espagnol. Ce parc est tellement fréquenté le weekend qu'il n'y a pas un carré d'herbe disponible (enfin il n'y a plus d'herbe du tout!). Il abrite plusieurs statues, un jardin chinois et japonais (très basique) et un étang avec une carte des Philippines en relief!

A notre grande surprise, Intramuros, le centre historique (la ville d'origine) a beaucoup de caractère. Comme son nom l'indique, elle est entourée de remparts datant du XVIe siècle, qui servaient de chemin de ronde et qui aujourd'hui sont eux-mêmes entourés d'un golf! La belle pelouse contraste avec les mendiants et les rues polluées  de l'autre côté du grillage! A l'intérieur de cette ville dans la ville, on a découvert de très belles maisons bourgeoises espagnoles comme la Casa Manila, reconverties en musée ou en restaurants. Des ruelles pavées traversent les différents édifices et permettent d'en découvrir les recoins et les patios.

 

 

 

 

Parmi les monuments historiques d'Intramuros, l'Eglise San Augustin, inscrite au Patrimoine Mondial de l'Humanité, et la Cathédrale de Manille sont des vestiges de l'époque Espagnole et témoignent l'importance de la religion Catholique aux Philippines. Ca fait quand même bizarre de voir des églises en Asie (les seules qu'on ait vues étant à Malacca en Malaisie)!!

Dernières visites et retrouvailles!

L'équipe est au complet! Edna et Jerôme sont venus de Paris et nous font le plaisir de partager notre périple pendant 1 mois ! On ne connait pas Jérôme, mais on partage tous la même passion pour l'aventure et la San Miguel! Avant de quitter Manille, on visite le Cimetière Chinois. On a d'abord traversé tout un quartier défavorisé, aux habitants très gentils, dans lequel nous ne serions jamais passés si on ne s'était pas trompé de station de métro! Ce cimetière est construit telle une ville, avec des rues! Les tombeaux, en béton gris, dans un style très "soviétique", sont raccordés à l'électricité et ressemblent à des maisons! Rien d'extraordinaire et même plutôt glauque avec tout un côté réservé aux enfants, pour la plupart morts nés!

 

On retiendra surtout la visite du Fort Santiago, dans le quartier Intramuros et le coucher de soleil sur la Baie de Manille! Le Fort abrite de jolis jardins ainsi que d'anciennes cellules de prison.  Il était d'abord le siège du gouvernement Espagnol, puis le quartier général de la « Philippines Divison of the U.S. Army » jusqu'à ce que l’armée nippone l'occupe à partir de 1942 et s’en serve comme lieu de torture et d’exécution. La baie est parsemée de bateaux, militaires et de marchandises. Comme le reste de la ville, elle est très polluée! Mais ça n'empêche pas les enfants de jouer au milieu des ordures voire même de s'y baigner!

 

 

La guesthouse a bien voulu nous garder nos sacs toute la journée et nous a même laissé prendre une douche avant de partir! C'est donc propres et frais qu'on embarque dans un bus de la compagnie Oyami pour Banaue, dans le Nord de l'Ile de Luzon! Premier bus de nuit, première étape du voyage! C'est parti pour l'aventure!

 

aéroport Manille Philippines Luzon distributeurs devise peso Intramuros Malate jeepney tricycle Rizal Cebu Pacific Malate Pensionne Casa Manila San Augustin églises San Miguel cimetière karaoké

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau