Palawan: à la découverte des lagons d'El Nido

En route pour Palawan!... Ou plutôt, en vol pour Palawan !! C’est l’île la plus à l’Ouest des Philippines, à environ une heure de vol de Manille, entre la Mer de Sulu et la Mer de Chine méridionale. On oublie le bateau, ça prendrait des jours ! On a donc encore pris l’avion, pour la 3ème fois depuis le début du séjour ! Petit récap de notre itinéraire et des moyens de transport :

> Larena – Tagbilaran (île de Bohol) : 3h de bateau, sans couchette, mais avec des taxes portuaires et environnementales, comme partout aux Philippines !!

> Nuit à Tagbilaran dans une pension glauque, à 4 dans une chambre de 2 (matelas par terre), ou plutôt à 5 avec l’énorme cafard qui a dormi avec nous !!

> Tagbilaran – Manille – Puerto Princesa (île de Palawan) : vols opérés par Cebu Pacific. Prix par personne avec 1 bagage : 150€ !! Sans oublier la taxe à l’aéroport : 200PHP par personne ! On a mal géré car à quelques jours près, c’était moitié prix ! Quant aux services de la compagnie, c’est tout ou rien ! La clim est à fond, les couvertures sont payantes, les hôtesses poussent la chansonnette au micro ou bien font la sieste !!

Dans la mangrove de Sabang!

Pendant le trajet, on a eu le temps d’étudier le programme avec Edna ! Puerto Princesa n’est généralement que le point d’entrée à Palawan avant de se rendre à El Nido, le paradis des Philippines !! Mais d’abord, on s’autorise une petite visite de Sabang, sur la côte Ouest, connu pour sa rivière souterraine (Underground River) et sa mangrove.

La Rivière Souterraine est un site classé au patrimoine de l’Unesco. C’est ce qui draine les groupes de touristes qui viennent juste pour la journée ou qui séjournent dans l’un des 2 resorts ultra-luxueux installés devant la plage. Les tarifs de la visite étaient assez élevés et les bangkas remplies de chinois avec leurs gilets de sauvetage ne nous ont guère tentés ! On a donc passé notre tour ! 

On a choisi de faire l’excursion dans la mangrove, beaucoup plus abordable, mais franchement pas à la hauteur des recommandations du Lonely ! La balade en bangka (pirogue avec 2 flotteurs latéraux) dure à peine 40 minutes, on laisse le « guide » (qui ne parle pas un mot d’Anglais) pagayer pendant qu’on scrute la forêt, le nez en l’air, pour tenter d’observer la faune tropicale. Singes, varants, oiseaux, serpents… on a vu quelques spécimen intéressants. L’exploration s’arrête lorsque la voie navigable se resserre et devient trop étroite pour la bangka, c’est-à-dire au bout de 20 minutes ! On fait alors demi-tour, par le même chemin. La forêt est superbe mais c’est un peu frustrant de ne pas en voir plus!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les autres activités possibles à Sabang, il y a les randonnées dans la forêt (2 circuits) payantes et avec guide obligatoire, les massages face à la mer par des ladyboys et la coupe de cheveux à 1€ sur la plage, au grand air, avec juste une chaise en bambou et une paire de ciseaux rouillée !! Testée et approuvée par Jéjé ! Et le résultat était impeccable! :)

Ce qu’on retiendra de Sabang :

  1. l’hébergement est très « rustique » dans des petits bungalows en bambou avec des araignées énormes et velues (Edna les adore!), de l’eau froide et des bougies pour s’éclairer le soir car l’électricité n’est pas dispo tout le temps (sauf dans le resort)!
  2. On peut déguster d’excellents poissons pêchés du jour dans les petits restos qui bordent la plage. C’est plus cher qu’un plat de fried noodles mais bon sang que c’est bon !
  3. Il y a 2 mondes à Sabang : d’un côté le village pour touristes avec les restos et les hébergements exotiques, de l’autre le village de pêcheurs et les habitants, très pauvres, qui vivent entre eux et ne viennent jamais de l’autre côté. A part quelques baroudeurs curieux comme nous, les touristes ne s’y aventurent pas. Mais c’est là qu’on voit le vrai visage des Philippines et les enfants rire aux éclats.

El Nido : le paradis perdu (ou pas) !

Etant donné qu’il n’y a pas grand-chose à faire à Sabang, on a mis le cap sur El Nido, à la pointe Nord. On aurait pu prendre un mini van, comme tout le monde, mais ça aurait été trop simple ! On a donc pris un bus local ! Bilan : 8h de voyage avec 2 changements, 1 panne, 1 pause dans un resto glauque avec des enfants mendiants et Michel Bagels, l’expat français, le roi des bagels à El Nido !!!

El Nido est devenu la destination incontournable lors d’un séjour sur l’île de Palawan, voire même aux Philippines. C’est le camp de base pour visiter l’archipel de Bacuit, une des plus belles baies du monde avec ses pics karstiques et ses lagons. Mais comme toutes merveilles naturelles, c’est très connu et ça se paye : une affluence touristique record pendant la haute saison (dec-jan-fev), des tarifs d’hébergement indécents (pas moins de 20€ la chambre!!) et beaucoup de business !! C’est un mélange d’hôtels haut de gamme et d’habitat traditionnel. Les 3 rues principales regorgent de restaurants et de touristes ! Par chance, on a dégoté une minuscule pension dans une rue sombre, tenue par une petite mamie (Piam in). 500PHP (environ 9€) la chambre basique avec ventilo. Pour pouvoir y rester 5 nuits et faire un maximum d'activités, on ne pouvait pas se permettre plus ! 

On a commencé par une journée plage le temps de s’acclimater et d’organiser notre programme d’exploration! Les 2 plages les plus connues sont Las Cabañas et Nacpan. Elles sont situées à une dizaine de kilomètres d’El Nido. Pour s’y rendre, on a loué les services d’un tricycle, version pick-up (la classe)! Pas la peine de prendre masque et tuba, il n’y a rien à voir sous l’eau ! Par contre, la plage de Las Cabañas est bordée de cocotiers et fait face aux pains de sucre de l’archipel : un décor magique, aussi bien en pleine journée qu'au coucher du soleil !

L’archipel de Bacuit : mode d’emploi !

Pour découvrir l’archipel, on ne peut pas échapper au « island hopping », les fameux tours en bateau qui se déclinent en 4 circuits : A, B, C ou D. Au lieu de partir avec un groupe, on a préféré privatiser une bangka pour être seuls et pouvoir faire les îles dans l’ordre qu’on voulait! On est passé par l’Office de Tourisme qui nous a mis en relation avec Frederico, le propriétaire de l’embarcation. Il est possible de combiner plusieurs circuits en une seule journée, ce que l’on a fait. On a négocié le tour A et B pour 6000PHP soit environ 28€ chacun, dont 200PHP de taxe environnementale. Le prix comprend : le matériel de snorkeling, des serviettes de bains, de l’eau et autres boissons et le repas du midi.

Les conditions météo nous ont obligés à reporter l’excursion. La houle peut être très forte dans la baie et les bangkas ne sont pas des embarcations très puissantes. Le jour du départ, un tricycle nous a déposé au village de Corong, à l’entrée d’El Nido, où nous attendait notre équipage : John le guide, Tom dit le Captain et Jerry le cuisto !! :) Vous allez dire : « mais pourquoi il y a un cuisto ? » ! C’est parce qu’on ne mange pas au resto !!! Chaque bangka est équipée d’un petit barbecue pour cuisiner à bord ! C’est pas royal ça ?!

Au cœur des lagons...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La « croisière » a commencé par Pinagbuyutan Island, un énorme rocher, propriété d'un chinois, avec une petite cabane adossée à la falaise. Puis Snake Island avec ses points de vue et son banc de sable blanc et Shimizu Island. Puis les fameux Big Lagoon et Small Lagoon, des lagons cachés à l’intérieur de la roche, accessibles par des passages étroits. Il y a un embouteillage de bangkas à l’entrée ! C’est avec un kayak de mer pour 4 qu’on s’est faufilé à l’intérieur du lagon ! On a frôlé le naufrage !! Les fonds sont peu profonds et l’eau est vert émeraude ! En s’éloignant un peu de la foule, on a même découvert notre petite crique à nous ! Les arrêts sont un peu « chronométrés » mais ils sont nombreux et on veut voir chaque recoin de ce site merveilleux ! Les falaises abruptes sont impressionnantes ! Enfin, notre tour s’est achevé par les magnifiques plages de Papaya beach et 7 Commando beach où l’on a fait du snorkeling.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ravis de notre première excursion, on a décidé de remettre ça avec la même équipe, pour faire le circuit C qui permet de découvrir les îles les plus éloignées, notamment Matinloc Shrine et Helicopter Island. Mais la donne a changé! Frederico nous a posé un lapin en louant sa bangka à un autre groupe sans pour autant prévoir d’embarcation de substitution (il a prétexté une panne mécanique) ! Après de longues recherches, on s’est retrouvé avec une bangka et un capitaine complètement défraîchis !! Le courant étant trop fort pour aller au bout de la baie, on a dû se résigner à faire une partie du tour D, le moins intéressant. Heureusement, on a quand même découvert le superbe lagon de Cadlao où l’on a encore dégusté un délicieux repas, préparé par notre équipage : poisson grillé, caviar d’aubergine, riz, salade de concombres, crevettes, porc, ananas et bananes ! C’était pas une si mauvaise journée ! ;)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’expérience El Nido…

Si on résume notre expérience El Nido en quelques phrases, on dira d’abord que c’est le spot à la mode, surtout auprès des touristes français ! Les expatriés sont nombreux ! Mais on peut encore vivre une expérience authentique. Dans le village de Corong par exemple, l’effervescence et l’industrie touristique laissent place à la vie traditionnelle, aux habitations en bois et aux enfants qui jouent sur la plage. C’est pauvre mais la population reste très accueillante. On a trouvé de délicieuses petites cantines de rue ! Sur le marché, Edna et Samu ont fait l’expérience des œufs de couleur rose (particulier, voire carrément dégoutant d’après Edna !!) mais notre pêché gourmand reste les croissants à la saucisse d'une petite boulangerie locale !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand la météo n'est pas de la partie et qu'on ne peut ni profiter de la plage, ni sortir en mer, comme ça nous est arrivé, et bien il faut trouver d'autres occupations! Par chance, la ville organisait cette semaine-là un tournoi de basket! Pendant 3 jours, les équipes locales se sont affrontées sur le terrain municipal couvert. Le basket est le sport numéro 1 aux Philippines! Ca nous a bien occupé! On a aussi cherché comment se procurer du cash car nous étions à sec et la ville ne dispose que d'un seul DAB, pris d'assaut quand il est approvionné! La solution? La station service à côté du terminal du ferry! On a pu y faire un retrait sur présentation du passeport et avec une belle commision au passage! Puis on a flané dans les rues pour voir le mode de vie des gens et s'imprégner de leur culture...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le « island hopping » est incontournable pour visiter les îles. Les circuits A, B, C et D permettent de découvrir les principales mais il y en a beaucoup d’autres. On peut aussi louer un kayak de mer pour atteindre Cadlao et explorer le rivage à sa guise mais l’exploration est limitée. L’observation des fonds marins est possible grâce à quelques centres de plongée. Quant aux paysages, ils sont spectaculaires ! Les blocs de karts sont creusés au raz de l’eau, jusqu’à former des grottes, comme Cathedral Cave. Ils ont parfois des formes très pointues comme des couteaux effilés! Ces îlots abritent de petites plages bordées de sable blanc et d’eau turquoise. Les hébergements en dehors de la ville sont de meilleure qualité et dans un cadre bien plus agréable. Certes El Nido attire du monde mais cette baie est encore un paradis sur Terre ! Il faut se dépêcher d'y aller!

 

 

Palawan El Nido Bacuit archipel baie bangka tours Puerto Princesa Sabang rivière souterraine mangrove lagons kayak Corong tricycle Las Cabañas Nacpan Pinagbuyutan Island papaya beach Seven Commando Big Lagoon Small Lagoon Cadlao Cathedral cave island hopping basket Philippines

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau