Koh Phayam la sauvage!

Dans le minibus au départ de Prachuap Khiri Khan, on fait la connaissance de Sofia, une Autrichienne de 20 ans faisant route seule vers la Malaisie. En plus d'être courageuse (on était impressionné et on se rend compte qu'il y a pas mal de voyageurs solitaires), elle est super sympa! En discutant de notre itinéraire, on se demande si c'est une bonne idée d'aller à Koh Tao : île magnifique mais très très touristique, chère et très prisée pour la plongée. On n'en fait pas ni l'un ni l'autre (du moins pour l'instant!) et les endroits bondés de touristes, on préfère éviter... Sofia quant à elle va à Koh Chang ou Koh Phayam, petites îles sur la côte ouest. Accessibles depuis Ranong, elles sont encore peu développées sur le plan touristique et donc beaucoup plus abordables. Les paysages ont l'air top, le Petit Futé en dit du bien, on se laisse convaincre!!! On arrive donc tous les 3 à Ranong où on passe la nuit pour prendre le premier bateau à 9h30! Un taxi collectif appelé Song téo nous ramasse le lendemain matin devant l'hôtel et nous conduit jusqu'à l'embarcadère, à 5 km du centre. C'est là que nos chemins se séparent, on embarque pour Koh Phayam et Sofia pour Koh Chang!

A l'arrivée sur Koh Phayam, on s'apperçoit qu'il n'y a pas de voiture mais que des scooters! Les 2 baies principales, Ao Khao Kwai au nord et Ao Yai au sud, proposent des hébergements type bungalows (genre en bambou, sur pilotis, on en rêvait!!). On suit les conseils de Sofia et on se fait amener à Khao Kwai en scooter par des habitants! Les bungalows avec vue sur la plage sont assez chers! Après un petit tour d'horizon, on en dégote un à 500 baht la nuit (11€) chez Goldkey Bungalows, tenus par une Thaïlandaise et son ami Italien! On aime l'ambiance conviviale, le cadre verdoyant et le petit puppie blanc, trop mignon, No Name!! En plus ils ont un cuisinier hors paire!

 

Une fois installés, on profite de notre plage et d'un magnifique coucher de soleil. La 1ère nuit, c'est un gecko long de près de 20 cm qui nous tient compagnie (voir album Koh Phayam)! Complètement inoffensif mais ça nous rassure pas, soyons honnêtes, on se planque sous la moustiquaire et on reste sur nos gardes toute la nuit!! Le 2ème jour, on part louer un scooter! Il en reste un à la gargote d'à côté, tenue par des pêcheurs. Il a un problème de verrouillage mais tant pis, on le prend! Sauf qu'arriver au port, 1er arrêt, Samu le bloque et c'est terminé! Scooter moisi! Opération dépannage : je retourne à la gargote en taxi pour demander de l'aide! Pas de réparation, le scoot reste là où il est! On se fait rembourser et on en loue un autre direct au port, chez "Popeye" : 5,50€ par jour! Le carburant s'achète au litre dans des bouteilles en plastique! On peut enfin explorer l'île! La plage de Ao Yai est immense et plus fréquentée que la nôtre. On s'amuse à prendre tous les chemins possibles qui nous amènent à des plages ou des criques isolées, à travers la forêt, les palmiers et les plantations d'hévéas (production de latex et de noix de cajou)! Bref, on s'éclate avec notre Yamaha!! :)

Points positifs de ce séjour en mode Robinson :

- se faire réveiller par le chant des oiseaux et le bruit des arbres!

- les plages magnifiques préservées (l'île est encore très peu construite. Les bungalows poussent sous les arbres un peu partout mais s'intègrent bien dans le décor)!

- la liberté de circuler en 2 roues, sans voiture, sans feux, sans embouteillage (et sans casque)!!

Points négatifs :

- des bestioles, pas très agréables, avec qui il faut cohabiter! Une grosse araignée s'est invitée dans notre lit le dernier soir! La lutte a été sans merci!

- les mauvaises habitudes des Thaï qui polluent leur propre île en jetant des tas de cochonneries par terre (dans tout le pays de manière générale). Heureusement les plages sont propres mais il ne faut pas trop regarder près des zones habitées!

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau